Entretiens avec Jean-Hervé Bradol, Christian Captier et Fabrice Weissman, le 29 mai 2014 (1/2)

Trois intervenants de « Médecins Sans Frontières » évoquent la gestion des prises d’otages par leur organisation. MSF et le CICR ont eu plusieurs membres de leur personnel kidnappés pendant des mois en Syrie et sur lesquels ils observent le silence le plus complet. En revanche, au micro de Pierre Hazan, ils ont accepté de revenir sur des prises d’otages antérieurs. Jean-Hervé Bradol, président de MSF-France de 2000 à 2008 et Christian Captier, directeur général de MSF-Suisse de 2004 à 2011, ont eu à « gérer » une quinzaine de prises d’otages dans diverses parties du monde.
Avec Fabrice Weissman, qui dirige le centre d’étude de MSF-France (le CRASH), ils évoquent leur expérience et réfléchissent sur les meilleures stratégies pour obtenir la libération des otages. Ils évoquent en particulier le cas d’Arjan Erkel, déployé par MSF-Suisse dans le Caucase où il a été kidnappé, puis finalement libéré, et dont la rançon a fait l’objet d’un litige qui a fini devant les tribunaux suisses.